<script src='http://s1.wordpress.com/wp-content/plugins/snow/snowstorm.js?ver=3' type='text/javascript'></script> Côté KT - http://ktrolpoup.zeblog.com/ <link rel="alternate" type="application/xml" title="RSS Commentaires" href="http://ktrolpoup.zeblog.com/rsscom.php" /> <body>

Côté KT


<body>


Prédications :

Prédications / Dimanches et fêtes

Blog

Catégories

Calendrier

« Mars 2007 »
LunMarMerJeuVenSamDim
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 

Liens

Derniers billets

Pages


Rechercher
dans les blogs 'rolpoup'


Fils RSS


Page copy protected against web site content infringement by Copyscape

(Ɔ) - Citer avec le lien Côté KT
<script src="http://shots.snap.com/ss/052aabba95571680aaf32a0d71a38e43/snap_shots.js"></script> <object width="120" height="130" align="right"><param name="movie" value="http://pendulumclockgadget.googlecode.com/svn/trunk/pendulumClock.swf?up_lineColor=400B0B&up_hourOffset=0&up_numberColor=5e5107&up_logoText=ultima necat&up_faceColor=ecdfc5&up_minOffset=0&up_tick=true&up_halfChime=&up_clockName=Pendulum Clock&up_backgroundColor=FFFFFF&up_handColor=000000&up_hourChime=&up_quarterTilChime=&up_pendulumColor=5e5107&up_quarterChime=&"></param><param name="AllowScriptAccess" value="always"></param><param name="wmode" value="opaque"></param><embed src="http://pendulumclockgadget.googlecode.com/svn/trunk/pendulumClock.swf?up_lineColor=400B0B&up_hourOffset=0&up_numberColor=5e5107&up_logoText=ultima necat&up_faceColor=ecdfc5&up_minOffset=0&up_tick=true&up_halfChime=&up_clockName=Pendulum Clock&up_backgroundColor=FFFFFF&up_handColor=000000&up_hourChime=&up_quarterTilChime=&up_pendulumColor=5e5107&up_quarterChime=&" type="application/x-shockwave-flash" width="120" height="130" allowScriptAccess="always" wmode="opaque" align="right"></embed></object> <body> _____________________________________________________________________ <a name='e168695'></a>

L’Église dans l’histoire — points de repère (7)

Par Rolpoup :: lundi 19 mars 2007 à 14:32 :: KT Adultes


( N'oubliez pas :

le culte "central" des Rameaux
à Villeneuve-Loubet


- et les dates du KT ados )


 


7)           22 mars
        Les temps modernes et révolutionnaires



Dès la Renaissance et sous la Réforme (comme déjà au Moyen Age face à l’Aristote arabe), et bien plus encore au cours des XVIIe et XVIIIe siècles, le christianisme va se définir - et se défendre - face aux affirmations de la science moderne et des nouvelles philosophies. Ce problème s'est posé à toutes les Églises, quoique de façon différente. Galilée, accusé d'hérésie, fut condamné par le tribunal de l'Inquisition. D’autres controverses de ce genre ont touché aussi les protestants, par exemple celles relatives aux implications de la théorie de l'évolution dans la lecture du récit biblique de la Création. Le christianisme s'est trouvé ainsi souvent sur la défensive face à divers mouvements modernes. Ainsi, la méthode critique adoptée depuis le XVIIe siècle pour l'étude historique de la Bible sera-t-elle accusée d'ébranler l'autorité des Écritures, et le rationalisme du siècle des Lumières sera-t-il rejeté comme source d'indifférence religieuse et d'anticléricalisme.

Les pouvoirs. Dans cette optique, la démocratie a pu elle-même faire l'objet d'une condamnation (plus par l’aile catholique que protestante, qui à travers les Révolutions puritaines a donc au contraire contribué à la promouvoir) notamment parce qu'elle est fondée sur la capacité de l'homme à prendre en main son destin. Dans le cadre de ces tensions, la Révolution française (quoique celle-ci revendique parfois l'inspiration des révolutions puritaines) a eu souvent un comportement antichrétien. La sécularisation croissante de la société prive l'Église du rôle éminent qu'elle occupe dans divers domaines de la vie, en particulier dans l'éducation, qu'elle avait auparavant entièrement contrôlée. Côté protestant, on a appris a substituer à l’autorité de l’Église, ébranlée dès la Réforme, celle de la loi (dans la ligne du principe sola scriptura).

La cause et le résultat de ces tensions sont à rechercher dans les définitions de la relation du christianisme au pouvoir établi. La tolérance manifestée par l’Église établie à l'égard des confessions minoritaires et sa séparation progressive avec l'État marqueront réellement le début de la transformation d'un système qui était resté sensiblement le même depuis la conversion de Constantin.

Nouvelles théologies. Face aux changements survenus dans la situation des Églises au cours de la période moderne, un engouement nouveau se fait jour pour la théologie ; dans le cadre de ce qu’on peut appeler un renouveau de l’apologétique. Divers théologiens, principalement protestants, tentent de défendre et d’adapter la foi en regard des nouvelles philosophies. Mentionnons Friedrich Schleiermacher ; mais aussi, autre perspective, des penseurs comme le catholique Blaise Pascal, annonçant le protestant Kierkegaard ; tous reprenant à leur compte, chacun de façon différente, les apologies traditionnelles de la foi en faisant de l'expérience religieuse le fondement de leur démarche. Le XIXe siècle a été surtout le temps de l'étude de l'histoire du développement des institutions et des idées chrétiennes. Si cette recherche permit à certains théologiens d'avancer qu'aucune forme de doctrine ni de structure ecclésiastique ne peut se prévaloir d'être absolue et définitive, elle procura aussi de nouveaux outils pour réinterpréter le message du christianisme. L'étude de texte des livres bibliques, considérée parfois avec suspicion, notamment par les conservateurs, proposa de nouvelles approches et hypothèses, souvent remises en question à leur tour par la suite, sur la façon dont les différentes parties de la Bible ont été écrites et rassemblées. L'étude détaillée de la liturgie amena à considérer que les anciennes formes n'étaient pas forcément comprises dans les temps modernes et encouragea la réforme du culte.

Autant d'aspects qui susciteront  en contrepartie des réactions, depuis les théologies "néo-conservatrices" diverses jusqu'aux "renouveaux" divers.


Église et monde.
La relation ambivalente qu'entretient le christianisme avec la culture moderne et qui apparut à travers ces divers courants est aussi à l'œuvre dans le rôle qu'il joua dans l'histoire politique et sociale. Si les  quakers et les méthodistes sont précurseurs dans l’abolition de l’esclavage, le réalisme économique tentait de le justifier parfois à l’appui de chrétiens moins conséquents - mettant parfois en usage des exégèses plus que douteuses, comme celles concernant l'histoire de Noé, Cham et Canaan (voir ici, un article proposant une hypothèse intéressante sur les origines du "noircissement" de Cham).





<a href="http://ktrolpoup.zeblog.com/168695-l-Eglise-dans-l-histoire-points-de-repere-7/">aucun commentaire</a> :: <a href="http://ktrolpoup.zeblog.com/trackback.php?e_id=168695">aucun trackback</a>
Page précédente / Page suivante

</td> </tr> <tr> <td colspan="2" id="pied"> Copyright © <a href="http://ktrolpoup.zeblog.com/">Côté KT</a> - Blog créé avec <a target="_blank" href="http://www.zeblog.com">ZeBlog</a> </td> </tr> </table> </div> </BODY> </HTML>